Isolation par projection

Présentation :

LBC « Le Béton Créatif »

Depuis 1989 nous sommes dans le domaine du bâtiment et plus précisément dans le domaine des sols bétons décoratifs intérieurs et extérieurs (ITE).

Acteur de la construction nous avons réalisés de nombreux ouvrages , en Bretagne : Saint Brieuc, Brest, Lorient, Vannes, Quimper, Morlaix, Rennes, Dinard, Saint Malo, Nantes ainsi qu’en Région Parisienne .

Nos compétences et notre savoir faire, nous ont amenés à travailler en complémentarité, pour des groupes de renommés majeurs de la construction Française.

Notre maturité professionnelle, à mettre en œuvre des produits techniques, nous amène naturellement à vous proposer l’isolation haute performance de mousse expansive projetée.

Pour les habitations, bâtiments : publics, commerciaux, industriels et agricoles, (Toitures, murs, sols, combles, greniers, planchers …) intérieurs et extérieurs.

La mousse expansive thermique isolante représente la modernité ultime : performance thermique et acoustique, parfait à l’étanchéité à l’air et durabilité.

A l’écoute de nos clients nous permettons de développer une relation de confiance et de les accompagner dans leurs projets, dans une démarche de construction durable.

Nous, nous engageons sur le long terme au service de nos clients.

 

Procédé :

Le procédé est destiné à l’isolation thermique, en travaux neufs, en rénovations en intérieurs et extérieurs.

La couche isolante en mousse rigide polyuréthanecertifié par le CSTB, est fabriquée et projetée sur site grâce à une unité de projection mobile. 

Technique âgée de moins de 10 ans en France, mais utilisée depuis plus de 30 ans en Europe, aux Etats-Unis et au Canada des pays aux températures extrêmes avec comme exigence le respect de l’environnement.

Le procédé d'isolation thermique à base de mousse de polyuréthane permet de répondre aux nouvelles exigences de la RT 2012.

Ce système est directement appliqué sur les surfaces à isoler par projection. Le produit forme une couche isolante continue et régulière sans joint, ni espace éliminant les ponts thermiques l’isolant se loge dans les moindres recoins afin de former une enveloppe continue et étanche à l’air.

La mousse va prendre 100 fois son volume en 6 secondes.

 

Les sources de déperdition de chaleur ou déperdition thermique sont les suivantes :

  • le toit 25 à 30 % ;
  • les murs 20 à 25 % ;
  • le renouvellement d’air 20 à 25 %
  • les fenêtres et portes extérieures 10 à 15 % ;
  • le plancher 7 à 10 % ;
  • les ponts thermiques 5 à 10 %.

 

 

Nous utilisons des produits visés par le CSTB (Centre Scientifique Technique du Bâtiment).

 

Conformité aux Avis Techniques CSTB :

- Procédé d’isolation thermique in situ de planchers par projection de mousse polyuréthane sous chape ou dalle.

 

ISOCHAPE Avis Techniques CSTB N° 20/14-322.

- Procédé d’isolation thermique et d’étanchéité à l’air de murs par l’intérieur par projection de polyuréthane in situ.

 

ISOMURS NF EN 14315-1 Avis Techniques CSTB N° 20/14-338.

- Procédé d’isolation thermique in situ de planchers par projection de mousse polyuréthane appliqué sur plancher bois.

 

ISOCHAPE sur plancher bois, Avis Techniques CSTB N° 20/16-375.

  • Résistance thermique in situ Rin situ en m2 .K)/W en fonction de l’épaisseur de projection ep en mm :

 

ep

25

30

35

40

45

50

55

60

65

R

0.90

1.10

1.30

1.45

1.65

1.85

2.00

2.20

2.40

ep

70

75

80

85

90

95

100

105

110

R

2.55

2.75

3.10

3.25

3.45

3.65

3.85

4.05

4.25

ep

115

120

125

130

135

140

145

150

155

R

4.45

4.80

5.00

5.20

5.40

5.65

5.85

6.05

6.25

ep

160

165

170

175

180

185

190

195

200

R

6.45

6.65

6.85

7.05

7.25

7.45

7.65

7.85

8.05

 

  • Masse volumique in situ Mv in situ : 35 kg/M3 .
  • Stabilité dimensionnelle : STB 4.
  • Classe de compressibilité selon la norme NF DTU 52.10 : SC a2Ch.

 

Avantages :

  • Diminue la facture de chauffage.
  • Isolation optimale sans raccord ou pont thermique.
  • Adhère parfaitement sur tout type de supports comblera toutes les espaces, interstices et fissures mêmes inaccessible.
  • Résistance élevée à la compression et aux arrachements à la pression et aux impacts.
  • Ne se tasse pas dans le temps, ne se dégrade pas.
  • Aucune déperdition calorifique par de petites ouvertures, ne sera alors à déplorer.
  • Imputrescible, absorbe pas l’eau, mousse à cellules fermées donc durable.
  • Economique évite une chape de ravoirage ou d’un ragréage de sol, incorpore les gaines techniques.
  • Pas de temps de séchage donc exécution et disponibilité des locaux rapides. (contrairement au ravoirage ou il y a un temps de séchage 1 semaine de séchage par cm d’épaisseur)
  • Parfaitement étanche à l’air et à l’eau.
  • Résistant à la chaleur et au gel (De – 50°C à 100°C)
  • Sans condensation.
  • Economique évite une chape de ravoirage.
  • Rattrapage de niveau en rénovation.
  • Résistant aux nuisibles, rongeurs, insectes parasites…
  • Elle limite le développement des moisissures.
  • Sans COV, donc non toxique, aucun composé organique volatile, sans odeur, aucun impact sur la couche d’ozone.
  • Elle limite le développement des moisissures.
  • Barrières contre les polluants extérieurs comme le radon (Gaz radioactif inodore qui provient des sols rocheux, substances nocives).

 

Domaine d’application :

Application pour la construction neuve et la rénovation de :

  • Maisons individuelles.
  • Maison passive.
  • Bâtiments publics.
  • Bâtiments industriels.
  • Bâtiments agricoles.
  • Bâtiments commerciaux.
  • Bâtiments d’habitations collectives.
  • Containers métalliques.
  • Bungalow.
  • Bâtiment modulaire.
  • Maisons à ossature bois.

Applicable aux :

  • Sols.
  • Combles perdus.
  • Combles aménageables
  • Bardage bois.
  • Sous toitures.
  • Toitures en fibrociment.
  • Toiture en bac acier.
  • Murs intérieurs et extérieurs.
  • Vide sanitaires.
  • Vide entre murs et cloisons brique.
  • Plafond.
  • Plancher bois.
  • Toiture terrasse…

Pouvant recevoir :

  • Dalle béton sur terre plein.
  • Chape ciment traditionnelle.
  • Dalle en béton.
  • chape béton.
  • Chape béton quartz « ciré ».
  • Chape fluide.
  • Idéale pour tout type de planchers chauffants.
  • L’isolant projeté peut être couplé avec une sous-couche acoustique mince.
  • Plaque de plâtre cartonné.
  • Brique.
  • Lambris.
  • Etanchéité toiture terrasse.

 

 

Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique 

Le CITE

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique, mis en place par l’article 3 de la loi de finances pour 2015, permet de bénéficier d’un taux unique de réduction d’impôt de 30 %, sans condition de ressources et sans obligation de réaliser un bouquet de travaux.
Le CITE porte sur les travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique réalisés dans l’habitation principale. L’avantage fiscal est de 30% des dépenses engagées, plafonnées à 8 000 euros (16 000 pour un couple, plus 400 euros par personne à charge) sur une période de cinq ans.
L’article 18 bis de l’annexe 4 du code général des impôts, modifié par l’arrêté du 30 décembre 2015, fixe la liste des équipements, matériaux et appareils éligibles au crédit d’impôt, les plafonds de dépense pour chacun d’eux, ainsi que les caractéristiques techniques et les critères de performances minimales requis.
Le dispositif, ouvert jusqu’à la fin 2016 conformément à l’article 106 de la loi de finances pour 2016, est codifié à l’article 200 quater du code général des impôts. Il est commenté par les documentations fiscales BOI-IR-RICI-280 et suivantes du BOFIP-Impôts, mises à jour le 22 avril 2015.

L’Ademe, Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, propose une fiche d’information sur le crédit d’impôt pour la transition énergétique 2016, qui détaille les modalités du dispositif, les travaux éligibles et les caractéristiques techniques exigées, au sein d’un dossier sur le financement d’un projet de rénovation.
Le CITE a pris la suite du crédit d’impôt développement durable (CIDD), en vigueur du 1er janvier 2005 au 31 août 2014. En 2014, le CIDD était plafonné à 25%, à condition de réaliser un bouquet de travaux ; un taux de 15%, pour les actions simples, était accessible sous conditions de ressources.

 

Les modalités déclaratives

Les montants engagés doivent être déclarés en même temps que vos revenus, c’est-à-dire l’année suivant le paiement des travaux, en conservant les pièces justificatives. Si vous faites votre déclaration sur papier, vous devez utiliser le formulaire 2042-QE, téléchargeable sur le site des impôts.
Les conditions précises de déclaration sont détaillées aux pages 173 et suivantes de la brochure pratique 2016 de déclaration des revenus 2015.
Le modalités précises d’application et de déclaration sont commentées aux sections du BOFIP-Impôts consacrées au crédit d’impôt pour la transition énergétique, mises à jour le 22 avril 2015.
Enfin l’Ademe propose une fiche d’information sur le crédit d’impôt pour la transition énergétique 2015 qui détaille les modalités du dispositif en vigueur pour les dépenses effectuées jusqu’au 31 décembre 2015.

  

Vos contacts

Consulter le site officiel Rénovation Info Service ou joindre un conseiller rénovation au 0808 800 700 (service gratuit + prix d’un appel local).
Des Points rénovation info service ont été mis en place pour vous informer sur vos travaux et leur financement.
Contacter les services fiscaux : vous avez la possibilité de vous renseigner auprès de votre service local, de poser votre question par courriel ou par téléphone.

 

Demander un devis / des prix

 

Vous souhaitez obtenir une estimation du prix de votre isolation avec EUROPISO ? SOLUTIONS ISOLATION effectuera une étude et vous fournira un devis chiffré, sur rendez-vous.